L'ACTE SYMBOLIQUE Envoyer

«L’ACTE SYMBOLIQUE, outil de guérison »

 

L’analyse de l’arbre généalogique et la prise de conscience par le VERBE ne suffisent pas toujours pour déprogrammer une mémoire familiale.

Bien souvent on connaît l’existence d’événements survenus dans le clan familial. Quand je dis que l’on connaît, c'est-à-dire consciemment mais l’inconscient lui a la mémoire du vécu, du ressenti ; ce qui est donc important c’est de pénétrer le contenu de l’inconscient…

Ce contenu se perçoit dans l’échange verbal… Notre inconscient contient toutes les données… L’écoute est primordiale… Une écoute juste, sans interprétation, qui se fait au niveau du cœur.

L’inconscient a la mémoire du temps. Celui-ci s’inscrit dans les dates relevées dans le génosociogramme.

Monter son arbre généalogique permet déjà un ancrage dans la matière.

Sans acte, bien souvent, le verbe s’envole ou même se bloque….

Nous avons un corps matière, un corps physique dans le monde de la matière. Seuls nos actes prouvent notre existence vivante.

Le monde est matière, tout est matière, tout est porté à se matérialiser, se concrétiser un jour … ce que nous nous retenons de vivre se fera à travers les prochaines générations…

Les blocages que nous avons sont des énergies bloquées au niveau de l’inconscient et du conscient : je veux mais je ne peux pas, j’ai peur de faire ou dire, je ne me l’autorise pas… pour telle ou telle raison qui n’existe pas. La raison réelle se trouve dans l’inconscient familial, ce n’est pas toujours utile d’aller trop loin, un interdit de l’enfance.

Par cela, n’hésitons pas à poser des actes, des écrits pour se libérer du poids d’un deuil d’une grand-mère, d’un amour perdu…, se libérer d’une colère…Un acte posé, un écrit ancré, c’est une action pour soi…